Les changements de couleur 2/1 forcing de manche

Après un début de séquence aussi banal que celui-ci :

ONES
1♠-
2-2♠-
?

Le système «standard» n’est pas très performant.

En effet, les enchères de 3 et 2SA sont classiquement non forcing, à ce stade. Or, le répondant est fréquemment confronté à des situations délicates. D’une part, il ignore encore beaucoup de choses de la main de l’ouvreur : son type de distribution (unicolore, régulier, bicolore avec des Trèfles ?) et, bien entendu, son nombre exact de Piques (5 ou 6 ?).
D’autre part, il peut souhaiter transmettre de nombreux messages différents sur sa propre main : fit à Pique et espoir de chelem, répétition forcing des Carreaux, recherche de gardes pour 3SA, expression d’un bicolore, etc. Comme il ne dispose que de deux enchères forcing (3♣ et 3) quand il n’est pas fitté, on entrevoit facilement l’anarchie la plus complète qui règne en ce domaine.

Exemples d’utilisation de ces «nouvelles couleurs» :

  • Ouest
  • ♠ V5
  • ♥ V32
  • ♦ AR95
  • ♣ RD52
ONES
1♠-
2♣-2♠-
3

Pour jouer 3SA si Est arrête les Cœurs ou 4♠ s’il a six Piques...

Mais, au fait, que fait-il lorsqu’il a six Piques ET l’arrêt à Cœur ?

ONES
1♠-
2♣-2♠-
3-?
  • Est
  • ♠ AD9642
  • ♥ R7
  • ♦ 863
  • ♣ A4

3♠ ? Bien sûr, quand Ouest a la main citée plus haut... mais quand il a :

  • Ouest
  • ♠ 5
  • ♥ 932
  • ♦ ARDV
  • ♣ RD752
ONES
1♠-
2♣-2♠-
3-3♠-
???
  • Est
  • ♠ AD9642
  • ♥ R7
  • ♦ 863
  • ♣ A4

Il aurait fallu que l’ouvreur déclare 3SA pour éviter de finir dans une mauvaise manche (ou 3SA de la mauvaise main).

  • Ouest
  • ♠ D
  • ♥ V83
  • ♦ RV96542
  • ♣ AD
ONES
1♠-
2-2♠-
3♣

La répétition des Carreaux n’étant pas forcing, Ouest doit à nouveau se livrer à une acrobatie «naturelle». Bien entendu, Est est prié de comprendre qu’il doit soutenir à Carreau avec la Dame sèche... mais pas à Trèfle avec le Roi cinquième !!

Bon, vous êtes convaincus qu’il existe un problème ?

Bien, alors essayons de proposer une solution. Pour améliorer très sensiblement les performances du système et simplifier considérablement les annonces, il existe un gadget, standard depuis longtemps pour une bonne partie des Américains :

Convenir du caractère forcing de manche des changements de couleur 2/1, en réponse à l'ouverture.

L’intérêt de la manœuvre est de libérer les deux «nouvelles couleurs» (3♣ et 3), qui perdent leur signification d’enchères «fourre-tout» et redeviennent beaucoup plus naturelles.

Reprenons nos exemples :

 1 - la RÉPÉTITION
  • Ouest
  • ♠ D
  • ♥ V83
  • ♦ RV96542
  • ♣ AD
ONES
1♠-
2-2♠-
3

Certes, tous les problèmes de la donne ne seront pas forcément résolus, mais Est saura tout de même mieux s’y retrouver que sur 3♣ !

S’il déclare 3, par exemple, on pourra maintenant essayer 3SA, avec le sentiment du devoir (presque) accompli.

 2 - 2SA
  • Ouest
  • ♠ V5
  • ♥ V32
  • ♦ AR95
  • ♣ RD52
ONES
1♠-
2♣-2♠-
2SA

Forcing et illimitée, l’enchère est réellement naturelle, puisqu’elle oriente le contrat vers 3SA, mais en garantissant exactement deux cartes à Pique (tous les experts ne sont pas d'accord sur ce point, mais je trouve qu'il simplifie les choses).

Ainsi, l’ouvreur sait que l’on peut jouer à Pique dès que sa couleur est sixième. Pour en informer son partenaire, il doit bien entendu confirmer les Piques, à un palier correspondant à sa force :

ONES
1♠-
2♣-2♠-
2SA-4♠
  • Est
  • ♠ R109642
  • ♥ R7
  • ♦ AV4
  • ♣ 86

Le jump à 4♠ n’est pas une fermeture, puisqu’Ouest n’a pas limité sa main, mais il décrit une main sans intérêt.

ONES
1♠-
2♣-2♠-
2SA-3♠
  • Est
  • ♠ AD9642
  • ♥ R7
  • ♦ 86
  • ♣ A94

Tout en fixant l’atout, 3♠ laisse au répondant tout le palier de 4 pour explorer le chelem, s’il le désire. Si ce n’est pas le cas, il conclura à 4♠.
Un exemple de séquence harmonieuse :

  • Ouest
  • ♠ R7
  • ♥ DV10
  • ♦ AV4
  • ♣ RDV102
ONES
1♠-
2♣-2♠-
2SA-3♠-
4♣-4-
4SA-5♠-
6♠fin
  • Est
  • ♠ AD9642
  • ♥ R7
  • ♦ 86
  • ♣ A94

Si l’ouvreur n’a que cinq Piques, il prolonge le plus souvent à 3SA, mais il peut aussi «développer» avec une distribution irrégulière :

ONES
1♠-
2-2♠-
2SA-3
  • Est
  • ♠ RV1085
  • ♥ 7
  • ♦ AR1098
  • ♣ 85

Il eût tout de même été dommage de ne jamais mentionner ces Carreaux-là, non ?

Si Ouest possède :

  • Ouest
  • ♠ D2
  • ♥ AR862
  • ♦ V632
  • ♣ A10

Il comprendra qu’il vaut mieux s’orienter vers 5 ou 6, plutôt que de jouer ce 3SA grotesque. Or, sur la séquence :

ONES
1♠-
2-2♠-
?

Il n’est pas évident de déclarer 3 dans le Valet quatrième, loin de là. Si Est-Ouest ne jouent pas 2SA forcing, Ouest risque fort de bondir à 3SA sur 2♠, clouant le bec à l’ouvreur.

Attention tout de même : outre exactement deux cartes à Pique, il est souhaitable que le répondant possède au moins un «petit quelque-chose» dans la ou les couleurs non nommées pour déclarer 2SA forcing. A défaut, on risquerait de jouer 3SA de la mauvaise main :

  • Ouest
  • ♠ V5
  • ♥ V32
  • ♦ AR952
  • ♣ RD5
ONES
1♠-
2-2♠-
2SA

Sauf Piques sixièmes en Est, ou distribution exotique avec une courte à Cœur, il faut jouer 3SA et le contrat ne sera pas souvent meilleur de l’autre main.

  • Ouest
  • ♠ V5
  • ♥ 432
  • ♦ ARV52
  • ♣ RD5
ONES
1♠-
2-2♠-
3♣

Cette fois, en revanche, occuper la ligne des Sans-Atout serait abusif : si Est possède le Roi de Cœur blanc, ou As-Dame, il vaut clairement mieux que ce soit lui qui joue le coup.

3 - le FIT

Lorsque le répondant peut exprimer très bas son fit et ses ambitions de chelem, les deux joueurs sont au courant des objectifs et chacun pourra exprimer son jugement dans une séquence harmonieuse, car basée sur un dialogue. Il n’y a rien de pire que les séquences brumeuses où un seul joueur connait la dénomination finale. Toute la finesse des enchères naturelles est basée sur l’échange d’informations.

  • Ouest
  • ♠ RD106
  • ♥ R2
  • ♦ AR954
  • ♣ 85
ONES
1♠-
2-2♠-
3♠

Pas question de camoufler un tel fit !!

Ainsi, lorsque le répondant prend la peine de transiter par 2SA forcing ou une nouvelle couleur avant de soutenir les Piques, il sous-entend un problème à l’atout, en qualité ou en quantité :

  • Ouest
  • ♠ R5
  • ♥ 86
  • ♦ AR954
  • ♣ AD85
ONES
1♠-
2-2♠-
3♣-3-
3♠

Si Est ne peut pas confondre avec la main précédente, l’enchère est sans risque et permettra de choisir à deux entre 3SA, 4♠ et 5 ou 6.

  • Ouest
  • ♠ 853
  • ♥ D6
  • ♦ AR954
  • ♣ ARD
ONES
1♠-
2-2♠-
2SA-3SA-
4♠

L’enchère dévoile logiquement un espoir de chelem, mais avec un fit de qualité insuffisante pour soutenir à 3♠ sur 2♠.

Sur un bicolore économique de l'ouvreur, le répondant dispose maintenant de deux soutiens forcing :

ONES
1♠-
2♣-2-
2♠
ONES
1♠-
2♣-2-
3♠

Le premier promet exactement trois atouts, le deuxième au moins quatre.

4 - les nouvelles couleurs

Par inférence, lorsque le répondant utilisera une nouvelle couleur, il aura soit un trou béant dans la quatrième, soit plus fréquemment une distribution bicolore, accompagnée d’une très courte dans la majeure d’ouverture :

  • Ouest
  • ♠ 932
  • ♥ 5
  • ♦ ARDV5
  • ♣ RD52
ONES
1-
2-2-
3♣

Outre le fait qu’il pourra soutenir plus volontiers les Trèfles que dans le système classique, l’ouvreur donnera la priorité aux Sans-Atout (avec un arrêt à Pique) sur une répétition de six Cœurs quelconques :

  • Ouest
  • ♠ 932
  • ♥ 5
  • ♦ ARDV5
  • ♣ RD52
ONES
1-
2-2-
3♣-3SAfin
  • Est
  • ♠ R7
  • ♥ AD9642
  • ♦ 86
  • ♣ A94

Attention tout de même à ne pas parler pour ne rien dire :

  • Ouest
  • ♠ 5
  • ♥ RD10
  • ♦ AV765
  • ♣ RV52
ONES
1♠-
2-2♠-
3SA

Quelle que soit la main de l’ouvreur, on a envie de jouer 3SA, et on ne veut pas entendre parler des contrats de 5♣ et de 5, même en cas de fit.
L’enchère est normalement une conclusion (c’est tout juste si l’on autorise Est à insister à 4♠ avec SEPT cartes, ou six totalement autonomes).

ONES
1♠-
2♣-2♠-
3SA-passe
  • Est
  • ♠ AD9642
  • ♥ 7
  • ♦ A86
  • ♣ R94

Grâce au système, Est n’a plus d’états d’âme. S’il avait envisagé un autre contrat (4♠, 5♣, 6♣...), Ouest aurait eu les moyens d’aller moins vite (2SA ou 3♣ devenus forcing, 3 ou 3 «précisés»). Faisons confiance à son jugement.

Quelques exemples de séquences à deux :

  • Ouest
  • ♠ D6
  • ♥ AV87
  • ♦ RV742
  • ♣ D3
ONES
1♠-
2-2♠-
2SA-3♠-
4♠fin
  • Est
  • ♠ AV7542
  • ♥ 53
  • ♦ A5
  • ♣ R86

Séquence évidente, dès lors que le fit à Pique est découvert. En «standard», Ouest doit annoncer 3 sur 2♠ et l’ouvreur risque fort de déclarer 3SA, au nom de son arrêt positionnel à Trèfle, contrat épouvantable, surtout joué de sa main.

  • Ouest
  • ♠ D6
  • ♥ AV87
  • ♦ RV742
  • ♣ D3
ONES
1♠-
2-2♠-
2SA-3SAfin
  • Est
  • ♠ AV754
  • ♥ 532
  • ♦ A5
  • ♣ R86

Le contrat est le même que dans le système classique, mais il est cette fois joué de la bonne main, Ouest n’hésitant pas à nommer les Sans-Atout avec la Dame de Trèfle seconde, dès lors qu’Est dispose de tout l’espace nécessaire pour développer, si le contrat de 3SA l’inquiète.

  • Ouest
  • ♠ R6
  • ♥ 1087
  • ♦ AV9
  • ♣ ADV93
ONES
1♠-
2♣-2-
2SA-3♣-
3♠-4-
4SA-5-
6♣fin
  • Est
  • ♠ A7542
  • ♥ RDV3
  • ♦ 5
  • ♣ R86

Un joli petit chelem, bien difficile à déclarer classiquement, lorsque la séquence débute 1♠ - 2♣ - 2 - 3SA ! En revanche, l’économie procurée par l’enchère forcing de 2SA permet au répondant de connaître très bas le fit à Trèfle et donc le singleton à Carreau de l'ouvreur.

  • Ouest
  • ♠ R6
  • ♥ 7
  • ♦ A9742
  • ♣ AV953
ONES
1♠-
2-2♠-
3♣-4♣-
4-5♣fin
  • Est
  • ♠ DV752
  • ♥ A32
  • ♦ 8
  • ♣ RD86

Même en admettant qu’Est-Ouest ne découvrent pas le chelem, qui n’est d’ailleurs pas «sur table», faute du 10 de Trèfle, ils auront facilement évité ce 3SA ridicule, l’ouvreur n’hésitant plus à soutenir les Trèfles, ce qu’il ne pourrait pas faire habituellement, l’enchère provenant trop souvent de seulement trois cartes.

Maintenant que nous avons vu ensemble les avantages de la convention, vous êtes en droit de vous poser la question :

 Comment traiter les jeux d’environ 11 points ?

En jouant la réponse de 1SA semi-forcing et montant jusqu’à 11 points, au lieu de 10.

- L’ouvreur développe son jeu comme d’habitude, sauf avec les jeux 5-3-3-2 de la zone 14-15 (13 beaux). Au lieu de passer, il redemande à 2♣ dans trois cartes (2 avec doubleton à Trèfle).

ONES
1♠-
1SA-2♣
  • Est
  • ♠ AD964
  • ♥ R7
  • ♦ 863
  • ♣ AV4

Remarquons au passage que cette façon de procéder permet de récupérer le fit à Cœur et d’éviter l’étrange contrat de 1SA en face de :

  • Ouest
  • ♠ 72
  • ♥ A109643
  • ♦ 74
  • ♣ D73
ONES
1♠-
1SA-2♣-
2fin
  • Est
  • ♠ AD964
  • ♥ R7
  • ♦ 863
  • ♣ AV4

Le répondant traite ensuite les mains 6-10 de la façon habituelle.

Avec 11 points, il insiste généralement à 2SA au deuxième tour, mais il peut aussi jumper dans une couleur au palier de 3 avec 9-10 points H et six cartes solides (mains qui se traitent classiquement par une réponse 2/1 suivie d’une répétition non forcing).

  • Ouest
  • ♠ 5
  • ♥ RD10642
  • ♦ V65
  • ♣ A52
ONES
1♠-
1SA-2-
3

Classiquement, on aurait répondu 2, suivi de 3 sur 2♠.
Bien entendu, soyons honnête, cette façon de procéder supprime les enchères de «rencontre» :

  • Ouest
  • ♠ 5
  • ♥ RD106
  • ♦ AV652
  • ♣ 532
ONES
1♠-
1SA-2-
?

Classiquement, l’enchère de 3 exprime ce genre de main : force à Cœur et super-fit à Carreau... Heureusement, personne ne le sait et l’enchère ne se rencontre que dans les concours d’enchères !

  • Ouest
  • ♠ 5
  • ♥ V6
  • ♦ RD10642
  • ♣ A542
ONES
1♠-
1SA-2-
3

Certes, on ferait la même enchère avec l’As de Trèfle en moins... Si c’est le prix à payer, il ne me paraît pas très élevé.

En fait, l’inconvénient le plus grave du système n’est pas là, mais concerne les mains de 11 points avec cinq Cœurs :

  • Ouest
  • ♠ 5
  • ♥ RD1062
  • ♦ AV65
  • ♣ V32
ONES
1♠-
1SA-2♣-
2SA

On est trop fort pour se contenter de 2 et le système impose d’insister à 2SA. Si Est décide de reparler, il devra penser à la situation et déclarer 3 dans trois cartes, au cas où...

Compétition : on peut améliorer le système en adoptant un autre gadget :

ONES
1♠-
1SA-2♣-
2

devient une enchère artificielle garantissant cinq cartes à Cœur (avec six, on dit toujours 2 ou 3). Avec des Carreaux, on dit passe, 2♠ ou 3.

Développements sur 2 :

- Avec une main banale et deux ou trois cartes à Cœur, l’ouvreur dit 2.
Ouest peut alors reparler naturellement avec 11 points (10 très beaux).

- Avec une main banale et pas plus d’un Cœur, l’ouvreur dit 2♠. Ouest peut passer ou reparler naturellement.

- Avec une main forte, l’ouvreur enchérit naturellement à partir de 2SA.

 Pour finir

1) On note un petit problème de redemande sur 1SA avec les jeux 5-4-2-2 comportant cinq Cœurs et quatre Piques. Avec 12 ou 13 points H, voire 14, il suffit de passer, mais avec 15, il faut se résoudre à déclarer 2SA (théoriquement 16-17).

2) Avec les jeux fittés très faibles (5-6 points), on peut utiliser la réponse de 1SA semi-forcing, plutôt que de soutenir à 2 ou à 2♠. On évite ainsi de jouer trop haut, si l’ouvreur possède 14/15 points élégants :

  • Ouest
  • ♠ 854
  • ♥ RV5
  • ♦ V962
  • ♣ V54
ONES
1♠-
1SA-2♣-
2♠fin
  • Est
  • ♠ AD1073
  • ♥ 2
  • ♦ R73
  • ♣ AD96

Pensant qu’Ouest n’a que deux cartes à Pique, Est passe sur 2♠, alors qu’il aurait fait un effort de manche sur un soutien immédiat à 2♠.

EXERCICES

  • Ouest
  • ♠ R5
  • ♥ AV94
  • ♦ D842
  • ♣ V92
ONES
1♠-
?
1SA semi-forcing (6-11).
  • Ouest
  • ♠ R5
  • ♥ AV94
  • ♦ D842
  • ♣ V92
ONES
1♠-
1SA-2♣-
?
2SA : pour montrer les 11 points.
  • Ouest
  • ♠ R5
  • ♥ AV94
  • ♦ D842
  • ♣ V92
ONES
1♠-
1SA-2-
?
2SA : évidemment, l'arrêt à Trèfle est fragile, mais la main est trop forte pour 3 et si 3♠ décrirait bien un honneur second plus un fit à Carreau, ce dernier devrait théoriquement être cinquième. Pensez que dans l'autre salle, la séquence va débuter 1♠ 2 3 et que la paire Est-Ouest va être condamnée à jouer la manche avec peut-être 23 points dans la ligne.
  • Ouest
  • ♠ 84
  • ♥ RD4
  • ♦ AV975
  • ♣ R104
ONES
1♠-
2-2♠-
?
2SA : forcing. Si l'ouvreur possède six cartes à Pique, il faut probablement mieux jouer 4♠ que 3SA. Montrons-lui le doubleton.
  • Ouest
  • ♠ D4
  • ♥ 974
  • ♦ ADV97
  • ♣ R104
ONES
1♠-
2-2♠-
?
3♣ : avec trois petits Cœurs, il vaut mieux éviter de prononcer le mot Sans-Atout en premier. Si le partenaire a la mauvaise idée de soutenir à 4♣, on rectifiera à 4♠. Sinon, tout ira bien : on déclarera 3♠ sur 3ou 3, 4♠ sur 3♠ et passe sur 3SA.
  • Ouest
  • ♠ R4
  • ♥ V74
  • ♦ ADV97
  • ♣ R104
ONES
1♠-
2-2♠-
?
2SA : cette fois, la présence du Valet de Cœur permet d'envisager sereinement de recevoir l'entame et, si Nord est singleton à Cœur, il reste encore beaucoup d'espace pour des investigations supplémentaires.
  • Ouest
  • ♠ 5
  • ♥ RD7
  • ♦ RV85
  • ♣ AD854
ONES
1♠-
2♣-2♠-
?
3SA : le contrat que l'on a envie de jouer, tout simplement, puisqu'il n'y a pas de chelem. Si l'ouvreur a sept Piques ou six totalement autonomes, libre à lui de rectifier à 4♠, mais notre enchère de 3SA dévoile clairement que l'on ne veut pas jouer 4♠ en face de six cartes banales.
  • Ouest
  • ♠ RD54
  • ♥ AV854
  • ♦ R5
  • ♣ 32
ONES
1-1SA-
?
Passe : la réponse d’1SA est «semi-forcing», mais vous pouvez passer sans risque ici, puisqu’Est n’a pas mieux que 11 points sans fit.

  • Ouest
  • ♠ 8
  • ♥ AD10954
  • ♦ R873
  • ♣ 52
ONES
1♠-
1SA-2♣-
?
3 : d’ordinaire, on répond 2 sur 1♠, suivi d’une répétition non forcing à 3 sur la redemande probable à 2♠. L’adoption du Sans-Atout semi-forcing change simplement la manière d’annoncer la main. Attention toutefois : classiquement, 3 sur 2♣ montre une force à Cœur et un gros fit à Trèfle (si, si...).
  • Ouest
  • ♠ R5
  • ♥ 542
  • ♦ RD75
  • ♣ R874
ONES
1♠-
1SA-2♣-
?
3♠ : jouer 1SA semi-forcing et les changements de couleur forcing de manche présente beaucoup d’avantages et simplifie un tas de séquences, mais il y a un prix à payer. Ici, Sud est trop fort pour soutenir à 3♣, le jump à 3 est devenu naturel et il est ennuyeux d’insister à 2SA avec trois petits Cœurs. Reste 3♠ dans deux cartes, sans enthousiasme... Mais, après tout, la situation n’aurait guère été meilleure, classiquement, sur 1♠-2♣-2♠ ou même sur 1♠-2♣-2...
  • Ouest
  • ♠ RV753
  • ♥ RD5
  • ♦ AV6
  • ♣ 85
ONES
1♠-1SA-
2-2SA-
?
3 ! Pour couvrir le cas d’un répondant muni de 11 points avec cinq Cœurs, main devenue inannonçable (le gadget à 2 pour indiquer cinq cartes à Cœur n'existe évidemment que sur la redemande à 2♣). Si ce n’est pas le cas, Est rétablira à 3SA (s’il tient les Trèfles).