Le carton STOP !

Si vous posez à un bridgeur pris au hasard la question suivante : "à quoi sert le carton stop ?", il est assez probable que la réponse soit : "à prévenir le partenaire que l'on fait un saut".

Eh bien, pas du tout, mais alors pas du tout du tout !

Voilà la raison d'être du plus méconnu des cartons peuplant une boite à enchères.

Imaginons que vous possédiez la main suivante :

  • Ouest
  • ♠ AR42
  • ♥ DV3
  • ♦ 96
  • ♣ D1054

Vous vous apprêtez paisiblement à ouvrir de 1♣ lorsque, soudain, l'animal situé à votre droite ouvre sauvagement de 3 ! Mettons que tout le monde soit vulnérable.

Vous êtes un peu pris de court et vous vous posez la question : "vais-je me manifester ?"

Vous pesez le pour (la peur de manquer une manche en passant), puis le contre (le risque de tomber sur une main faible en face et de subir une lourde pénalité).

Finalement, après une dizaine de secondes de réflexion, vous décidez que votre main est trop pauvre en force et en distribution pour débarquer au palier de 3 et vous passez.

Imaginons maintenant que vous ayez :

  • Ouest
  • ♠ 8742
  • ♥ DV3
  • ♦ 96
  • ♣ 10854
ONES
3
?

Cette fois, vous passez évidemment "dans la foulée" sur l'ouverture adverse de 3.

Dans les deux cas, votre partenaire contemple :

ONES
3
--?
  • Est
  • ♠ 95
  • ♥ R10876
  • ♦ A75
  • ♣ A93

Doit-il réveiller sur 3 ?

Délicate décision puisque, si vous possédez la première main, vous pouvez gagner 4... mais si vous avez la deuxième, il peut se faire contrer et perdre 500 à 3 ! Or, il ne peut pas déduire du passe de Nord que vous avez du jeu. En effet, avec son singleton à Carreau, ce dernier va passer sur l'ouverture de 3 aussi bien avec 11 points qu'avec 18 !

Si vous avez hésité sur 3 avant de passer, votre partenaire peut espérer que vous possédez la première et réveiller, alors qu'il s'abstiendra si vous avez passé "foulée".

Le problème, c'est que ça, c'est interdit. La décision de votre partenaire a été prise en tenant compte d'une information illicite. Notez bien d'ailleurs que ce n'est pas l'hésitation elle-même qui est illicite, c'est le fait que votre partenaire l'a utilisée pour prendre sa décision.

Pour résoudre ces problèmes, on a donc inventé le carton STOP.

Au moment où il ouvre de 3, Sud doit sortir le carton rouge et, théoriquement, le laisser visible pendant environ dix secondes. Pendant ce laps de temps, le joueur situé derrière lui (Ouest, ici), doit réfléchir à sa décision ou faire semblant de réfléchir même s'il a une enchère évidente, sans manifester de quelconque façon (soupir et autres), ni même porter la main vers sa boite à enchères.

Le carton stop enlevé, il devra faire son enchère (passe y compris) dans la foulée. Ainsi, si l'on reprend notre exemple, il passera avec les deux mains mais Est ne saura absolument pas s'il possède la première main ou la deuxième et sa décision de réveiller ou pas par 3 ne sera prise qu'en fonction de critères techniques, sans avoir reçu une information sur le nombre de points de son partenaire.

Maintenant que vous avez compris à quoi sert le carton Stop, vous voyez à quel point il est parfaitement ridicule de l'employer dans des séquences du type :

ONES
1SA-2♣-
2-3SA

Sans parler de :

ONES
1SA-6SA

Puisqu'on voit mal comment Sud pourrait avoir une enchère à produire à ce stade ! Mettre un Stop ici n'aurait donc strictement aucun sens !

Ecrivez votre témoignage
1
2
3
4
5
Envoyer
     
Annuler
Donnez votre témoignage !!
Note moyenne 
 4 témoignages
by Palmitate on Blank Business Name
Partenaire, attention !

D'une façon générale, hélas, les "petits" joueurs posent leur "Stop" sur la table de façon théâtrale, en regardant leurs partenaires bien dans les yeux, genre « Attention, concentre toi, je vais faire une enchère à saut ! »

by claudius on Blank Business Name
Merci

Merci pour cette info sur le STOP. Cela mérite d'être divulgué largement, car quasiment personne ne le sait et les "instruits" n'en parlent jamais au sein des clubs.

by admajorem on Blank Business Name
Merci

Merci bien pour cette mise au point claire et didactique

Réponse au partenaire ?

Est-ce à dire qu' il ne faut pas l'utiliser lorsque l' on fait un saut en réponse à une enchère de son partenaire ?????

Il ne faut pas l'utiliser lorsqu'il est clair que le saut ne va pas gêner l'adversaire de gauche. Exemple :
1♣ 1♠ passe 3♠ : il faut mettre le stop car l'ouvreur de 1♣ peut avoir un problème.

1♣ 1♠ passe 2♠
passe 3♣ passe 4♠ : inutile de mettre le stop.