Les ouvertures faibles en 3e et 4e positions

Tout le monde sait qu’après deux ou trois «passe», il arrive d’ouvrir sans posséder la valeur d’une ouverture habituelle.

Il importe néanmoins de distinguer les positions, car les critères sont très différents en troisième et en quatrième. Il faut aussi prendre en compte le rang de l’ouverture : majeure ou mineure, barrage ou au palier de 1, voire même ouvertures à Sans-Atout plus ou moins exotiques.

1 et 1♠ en troisième

C’est le cas le plus classique et le plus simple : ces ouvertures sont considérées comme des interventions anticipées. On part du principe que soit les forces sont équitablement réparties entre les deux lignes et qu’il faut prendre les devants si sa main est offensive, soit que le n° 4 a beaucoup de jeu et qu’il ne peut pas être mauvais de le gêner, tout en recherchant un sacrifice avantageux.

A défaut de force normale d’ouverture (12 H et +), il faut donc respecter les mêmes critères que ceux qui régissent les interventions à 1 ou 1♠.
On mettra ainsi l’accent sur les qualités de la couleur et de la distribution, sans oublier, bien sûr, le rôle fondamental de la vulnérabilité, comme toujours en enchères compétitives ou «pré-compétitives» :

  • Ouest
  • ♠ 5
  • ♥ ADV96
  • ♦ 9632
  • ♣ 842
ONES
--
1

Des Cœurs superbes, un singleton à Pique très offensif : il faut ouvrir de 1 en troisième sans hésiter, quelle que soit la vulnérabilité.

  • Ouest
  • ♠ D9652
  • ♥ RV5
  • ♦ D2
  • ♣ D103
ONES
--
passe

Une couleur ridicule, pas de distribution, que des petits honneurs éparpillés qui rendent la main bien plus efficace en flanc qu’en face du mort : ouvrir en troisième avec ce jeu serait une grosse bêtise, tout comme intervenir à 1♠ sur une ouverture adverse, d’ailleurs.

1 et 1♠ en quatrième

La situation est cette fois fondamentalement différente.
En effet, lorsque vous vous trouvez après trois passe avec de 8 à 11 points, vous pouvez être assuré que les forces des deux camps se situent entre 18 et
22 points.

- Si personne n’est fitté, il est probable que tous les contrats chutent et que vous n’avez pas intérêt à ouvrir.

- Si votre camp possède un fit, vos adversaires aussi (plus de neuf fois sur dix) et on va sans doute alors assister à une bataille de partielle. Or, il est bien évident que, dans ce cas, le camp qui possède les Piques est très avantagé.

Si vous possédez cinq Piques, vous devez donc ouvrir obligatoirement en quatrième, quelle que soit votre force, la qualité de votre main et la vulnérabilité.
En revanche, méfiez-vous fortement de l’ouverture de 1 si vous êtes court à Pique.

Ainsi, si l’on reprend nos deux premiers exemples, on obtient le résultat inverse du précédent !

  • Ouest
  • ♠ 5
  • ♥ ADV96
  • ♦ 9632
  • ♣ 842
ONES
---
passe

Ouvrir de 1 vous conduirait ici trop souvent à voir vos adversaires déclarer et réussir 2♠, alors que vous chutez au palier de 3.

  • Ouest
  • ♠ D9652
  • ♥ RV5
  • ♦ D2
  • ♣ D103
ONES
---
1♠

On ferait de même avec 2 points de moins.

Attention aux confusions :

  • Ouest
  • ♠ 5
  • ♥ ADV96
  • ♦ AV32
  • ♣ 842
ONES
---
1

Pas question de ne pas ouvrir cette main en quatrième, puisqu’elle justifierait d’ouvrir en premier.

Remarque : pour bien maîtriser ces ouvertures faibles, il est indispensable d’adopter le Drury (2♣), qu’on utilise aussi bien sur les ouvertures en troisième qu’en quatrième. Il en existe plusieurs versions, que vous pouvez trouver, entre autres, dans «les Soutiens Majeurs du Répondant», éditions Grasset.

- le Drury classique s’emploie avec quatre types de mains :

a) 4 atouts, 11-13 DH, pas de bonne longue annexe,
b) 3 atouts et 11-12 DH,
c) 2 atouts et 11 H,
d) de 8 à 10 H avec au moins 6 très beaux Trèfles.

Le plus souvent, l’ouvreur déclare 2 (ambigu) et le répondant fait suivre de :

a) fit à 3 ou 3♠, ou déclaration d’une force d’honneurs, sauf à Trèfle,
b) retour à 2 ou 2♠,
c) retour à 2 ou 2♠ (attention : pas 2SA)
d) 3♣.

- le Drury fitté s’emploie avec deux types de mains seulement :

a) 4 atouts, 11-13 DH, pas de bonne longue annexe,
b) 3 atouts et 11-12 DH.

Le plus souvent, l’ouvreur conclut à 4/4♠, mais s’il déclare 2 (ambigu), le répondant fait suivre de :
a) fit à 3 ou 3♠, ou déclaration d’une force d’honneurs, même à Trèfle,
b) retour à 2 ou 2♠.

Par inférence, dans cette version, on répond 1SA dans les cas c) et d), enchère qui peut monter jusqu’à 11 H sur une ouverture majeure en troisième ou quatrième position.

N’oubliez pas non plus les jump-fits :

  • Ouest
  • ♠ AV96
  • ♥ 8
  • ♦ RD1052
  • ♣ 963
ONES
--1♠-
3

Enchère super-précise (fit au moins quatrième, belle couleur au moins cinquième, au moins 11 DH), sur laquelle l’ouvreur n’a généralement aucun mal à conclure.

De nos jours, la plupart des experts ont abandonné la réponse de 2SA pour les mineures et préfèrent lui donner la signification d’une main fittée par 4 cartes, d’au moins 11 DH, sans belle couleur cinquième, mais avec un singleton.
S’il est intéressé, l’ouvreur relaie à 3♣ pour connaître la couleur du singleton :

  • Ouest
  • ♠ RD1082
  • ♥ 764
  • ♦ ARD10
  • ♣ 5
  • Est
  • ♠ AV95
  • ♥ 8
  • ♦ V963
  • ♣ A862
ONES
--
1♠-2SA-
3♣-3-
4SA-5-
6♠fin

Une séquence simple et de bon goût.

Remarque : pour économiser de l'espace, on peut convenir que le singleton à Trèfle s’annonce en annonçant la couleur d’atout plutôt qu'à 4♣.

Essayez le simultané Promo-Bridge en donnes totalement aléatoires, commenté par Marc Kerlero.

Cliquez sur l'image pour plus de renseignements.

1♣ et 1 en troisième

Cette fois, on voit moins bien l’intérêt d’une intervention anticipée, étant donné la quasi-nullité de l’effet de barrage et le peu d’efficacité des mineures en enchères compétitives.

Il est donc rarement bien joué d’ouvrir de 1♣ ou 1 faible en troisième, d’autant plus que l’absence de Drury rend ces ouvertures plus difficiles à maîtriser que leurs homologues majeures.

On peut néanmoins y avoir recours, mais à condition de posséder une belle couleur cinquième et de disposer d’une redemande satisfaisante sur les probables réponses de 1 ou de 1♠ du partenaire :

  • Ouest
  • ♠ RV2
  • ♥ AV2
  • ♦ 9652
  • ♣ D102
ONES
--
passe

Aucun intérêt à ouvrir, si ce n’est de nous entraîner vers 2SA qui chute ou de faire mal entamer Est.

  • Ouest
  • ♠ R52
  • ♥ D962
  • ♦ 8
  • ♣ AD1085
ONES
--
1♣

Le succès n’est pas garanti, mais on indique une bonne entame et on n’a aucun problème de redemande : 1 sur 1, 2 sur 1 et passe sur 1♠ (rappelons que les changements de couleur après passe ne sont plus forcing, mais que l’ouvreur ne peut passer qu’avec trois ou quatre cartes dans la couleur du répondant, pour éviter les coups en 4-2 !)

  • Ouest
  • ♠ 2
  • ♥ RV62
  • ♦ 82
  • ♣ AD10852
ONES
--
1♣

On répétera les Trèfles sans trop de honte sur une réponse de 1♠. Ceci étant dit, cette main s’annoncera parfois plus facilement en intervention et le passe sera jugé mieux anticipé par beaucoup d’experts.

  • Ouest
  • ♠ 2
  • ♥ RV62
  • ♦ 842
  • ♣ AD1085
ONES
--
passe

Cette fois, on ne maîtriserait plus rien après avoir ouvert... en particulier, la situation serait intenable sur une réponse (fréquente) de 1♠.

1♣ et 1 en quatrième

Là encore, comme tout-à-l’heure, on ne peut ouvrir faible en quatrième qu’avec des Piques.

L’ouverture à moins de 12 H est donc :

- pratiquement obligatoire avec 4 Piques, même avec une distribution 4333,

- presque interdite avec 2 Piques ou moins,

- à juger avec 3 : le nombre de Cœurs peut alors jouer un rôle dans la décision mais, de grâce, oubliez la «règle des je ne sais plus combien» qui consiste à additionner le nombre de points au nombre de Piques : huit œufs et un kilo de farine, ça ne fait pas le même gâteau qu’un œuf et huit kilos de farine !

  • Ouest
  • ♠ V962
  • ♥ AV2
  • ♦ RV2
  • ♣ 963
ONES
---
1♣

Avec la ferme intention de passer sur toutes les réponses d’Est.

  • Ouest
  • ♠ 2
  • ♥ 82
  • ♦ RV1052
  • ♣ AD963
ONES
---
passe

Ne réveillez pas l’eau qui dort : Nord-Sud peuvent avoir 4 ou 4♠ sur table !

  • Ouest
  • ♠ AV2
  • ♥ RD102
  • ♦ 52
  • ♣ 10963
ONES
---
1♣
  • Ouest
  • ♠ AV2
  • ♥ 52
  • ♦ RD102
  • ♣ 10963
ONES
---
passe

Avec trois cartes à Pique, il faut avoir des Cœurs pour ouvrir faible en quatrième.

Sur ces ouvertures mineures en troisième et quatrième, le partenaire répond exactement comme d’habitude (1SA = 6-10 H et 2SA = 11 H).
On peut juste ajouter les jumps-fits :

  • Ouest
  • ♠ 7
  • ♥ RD1052
  • ♦ 532
  • ♣ RV63
ONES
--1♣-
2

Cinq Cœurs solides et un fit au moins quatrième à Trèfle.

Les barrages en troisième

En première ou en deuxième position, il faut être relativement strict lorsqu’on ouvre en barrage, afin de gêner les adversaires mais pas le partenaire, qui sera alors le maître absolu de la séquence, puisqu’il pourra facilement opérer une synthèse très précise des possibilités offensives et défensives des deux lignes.

Pour lui éviter de se tromper, il ne faut donc pas plaisanter avec la qualité de la couleur longue et surtout avec le nombre de levées de défense :

  • Ouest
  • ♠ RV109542
  • ♥ D102
  • ♦ R2
  • ♣ 2
ONES
passe

Pas question d’ouvrir de 3♠ avec deux levées de défense potentielles contre un éventuel 4 adverse !
Ce serait le meilleur moyen de déclencher une «crème renversée», à savoir une défense fantôme à 4♠ contre 4 qui chute.

  • Ouest
  • ♠ RV109542
  • ♥ 2
  • ♦ 972
  • ♣ 42
ONES
3♠

A part dans la position rouge contre vert (où les ouvertures de barrage obéissent à des critères un peu spéciaux, partant du principe qu’on ne cherche pas de contrats de sacrifice dans cette situation), l’ouverture de 3♠ est idéale :

- pas de danger de contre punitif avec une couleur de cette qualité : avec AD63, Nord choisira 3SA plutôt que passe sur un contre de réveil de Sud, alors qu’il ferait l’inverse avec AD108, par exemple.
- pas de danger de crème renversée, puisque si Est défend à 4♠ contre 4, c’est forcément que 4 gagne.
- pas de danger d’empailler une manche ou un chelem, puisque l’on ne promet rien d’autre qu’une bonne couleur septième.

En ce qui concerne les ouvertures de 3♣ et de 3, certains experts exigent la présence de l’As dans la couleur longue. Ainsi, le partenaire peut déclarer 3SA avec un simple petit doubleton, s’il est bien sûr muni des arrêts suffisants dans les trois autres couleurs.
Personnellement, je trouve que cette restriction diminue trop la fréquence de ces ouvertures fort gênantes pour l’adversaire et il me semble dommage de s’interdire d’ouvrir de 3 avec Roi-Dame-Valet septièmes dans un désert.
A vous de choisir, donc.

En troisième position, tous ces critères s’assouplissent, dans les deux sens. Le partenaire ne pouvant pas être très fort, il est probable que le n°4 croûle sous le jeu et l’ouverture est surtout destinée à mettre un peu de pagaille !

  • Ouest
  • ♠ D1098542
  • ♥ 2
  • ♦ 972
  • ♣ 42
ONES
--
3♠

En premier ou en second, on n’aurait pas osé, de peur de voir Est nommer une manche ou un chelem sans espoir, mais en troisième, on va plus gêner Nord-Sud (qui ont forcément une manche ou un chelem à demander) qu’Est.

Remarquez que le risque de se faire contrer à 3♠ est pratiquement nul. Il faudrait que Nord passe (alors qu'il a plein de jeu) puis que Sud réveille par contre (alors qu'il a passé d'entrée). Si les Piques sont en Sud et que Nord contre 3♠, Sud décidera rarement de passer avec les atouts soumis : il préfèrera dire 3SA.

  • Ouest
  • ♠ AV10854
  • ♥ 8642
  • ♦ 2
  • ♣ 54
ONES
--
2♠

En premier ou en second, ouvrir de 2♠ avec quatre cartes à Cœur est passible des travaux forcés à perpétuité. En troisième, le risque d’empailler 4 ou 6 est presque nul et l’ouverture de 2♠ peut bousculer l’adversaire.

  • Ouest
  • ♠ 5
  • ♥ 54
  • ♦ RD2
  • ♣ AV109654
ONES
--
3♣

La main est trop forte défensivement pour une ouverture de barrage en premier ou en second (il faudrait ouvrir de 1♣). En troisième, on accepte le petit risque de voir Est défendre à 5♣ contre 4♠ qui chute, en espérant soit interdire à Nord-Sud de trouver leur contrat, soit les entraîner hors de leurs limites de sécurité.

Les ouvertures de 4 et de 4♠ sont encore plus souples :

  • Ouest
  • ♠ 103
  • ♥ ARV7654
  • ♦ RV105
  • ♣ -
ONES
--
4

En premier ou en second, 1 est le seul carton autorisé, car la main est beaucoup trop forte pour 4 (le risque d’empailler un chelem serait énorme).
En troisième, on ouvre de 4 parce que c’est le contrat que l’on a envie de jouer et que l’on espère clouer le bec à Nord-Sud ou, au moins, leur ôter assez d’espace pour perturber efficacement leur dialogue.

Recevez Marc Kerlero dans votre club pour un week-end de stage.

Cliquez sur l'image pour plus de renseignements.

Les barrages en quatrième

Ici, plus question d’être très faible (c’est d’ailleurs impossible). On ouvre alors en barrage aux paliers de 2 ou 3 de 9 à 12 points H environ, en espérant que personne n’aura rien à dire :

  • Ouest
  • ♠ R2
  • ♥ AD105432
  • ♦ D102
  • ♣ 2
ONES
---
3

Inutile de préciser que cette ouverture serait criminelle en premier ou en second et très douteuse en troisième (risque de crème renversée).

Au palier de 4, on peut monter très haut :

  • Ouest
  • ♠ -
  • ♥ ARD9654
  • ♦ AD5
  • ♣ 963
ONES
---
4

Le risque de manquer un chelem semble plus faible que celui de permettre à Nord-Sud de trouver leur défense à 4♠ en ouvrant de 1.

Les ouvertures exotiques à Sans-Atout

Je ne suis pas un adepte de ces ouvertures, même si elles sont très à la mode de nos jours. Ouvrir de 1SA avec une mineure sixième ou un bicolore 5-4 ne se conçoit, à mon sens, que pour résoudre un problème de redemande :

  • Ouest
  • ♠ 54
  • ♥ AD105
  • ♦ R2
  • ♣ AD965
ONES
1SA

Plus proche des cartes que 1♣ suivi de 2♣ sur une réponse de 1♠, la main étant trop faible pour 2, mais :

  • Ouest
  • ♠ AD105
  • ♥ 54
  • ♦ R2
  • ♣ AD965
ONES
1♣

Je ne vois plus de bonne raison de mentir.

En troisième ou en quatrième, le risque de manquer un chelem mineur est devenu presque nul et 1SA peut constituer un excellent barrage.

Même chose avec :

  • Ouest
  • ♠ A2
  • ♥ 86
  • ♦ ADV965
  • ♣ R42
ONES
--
1SA

En premier ou en second, seule l’ouverture de 1 est côtée à l’Argus.
En troisième, 1SA sera souvent plus efficace, en interdisant à Nord d’intervenir facilement à 1 ou à 1♠.
Attention à ne pas oublier les points de longueur !

Cliquez ci-dessous pour télécharger un résumé

Ouv. faibles en 3e et 4e

EXERCICES

  • Ouest
  • ♠ 8
  • ♥ V9874
  • ♦ ARD102
  • ♣ 83
ONES
--
?
ONES
---
?
1 en troisième : incontestablement, ce jeu est tourné vers l'offensive : il fait bien plus de levées si vous jouez en face du mort que pour défendre contre un contrat à Pique ! Vous seriez intervenu à 1 sur une ouverture adverse de 1♣, non ? (pas à 2SA bicolore rouge car les Cœurs ne sont pas assez solides). Alors, ouvrez de 1 en troisième.

Passe en quatrième : trop de risque de réveiller les Piques adverses.

  • Ouest
  • ♠ AV54
  • ♥ 62
  • ♦ AV2
  • ♣ V984
ONES
--
?
ONES
---
?
Passe en troisième : vous n'indiquez pas une bonne entame, vous ne barrez personne, vous risquez de vous retrouver à jouer un mauvais 2SA si Est a 11 points, vous ne pouvez pas passer sur une réponse de 1...

1♣ en quatrième : certains risques vus plus haut existent toujours, mais comme les deux lignes ont à peu près le même nombre de points, vous pouvez espérer finir à 2♠ et gagner ce contrat. Par paires et contre des adversaires que vous redoutez, il peut être plus habile de passer.

  • Ouest
  • ♠ 82
  • ♥ AV65
  • ♦ RD32
  • ♣ V102
ONES
--1♠-
?
1SA : réponse qui monte désormais jusqu'à 11 H en face d'une ouverture majeure effectuée en troisième ou en quatrième position.
  • Ouest
  • ♠ 82
  • ♥ A5
  • ♦ RD9732
  • ♣ 1082
ONES
--1♠-
?
2 : réponse non forcing qui garantit six cartes à Carreau et de 8 à 10 points H environ (avec 11, on aurait ouvert).
  • Ouest
  • ♠ 82
  • ♥ A5
  • ♦ 1082
  • ♣ RD9732
ONES
--1♠-
?
1SA : à moins de jouer le Drury "classique" (un peu tombé en désuétude de nos jours), on ne peut plus annoncer les Trèfles et il faut se contenter de répondre 1SA.
  • Ouest
  • ♠ RV2
  • ♥ D62
  • ♦ A42
  • ♣ V963
ONES
--1-
?
2SA : attention ! La réponse de 1SA ne monte jusqu'à 11 qu'en réponse à une ouverture majeure !
  • Ouest
  • ♠ A542
  • ♥ RD1054
  • ♦ 2
  • ♣ 963
ONES
--1♠-
?
3 : cette enchère est un jump-fit (également appelée "enchère de rencontre", mais je trouve le terme anglais plus explicite). Au moins cinq bonnes cartes à Cœur, un fit quatrième à Pique et au moins de quoi soutenir au palier de 3.
  • Ouest
  • ♠ RD1054
  • ♥ 2
  • ♦ 963
  • ♣ A542
ONES
--1♣-
?
2♠ : cette enchère est également un jump-fit. Au moins cinq bonnes cartes à Pique, un fit quatrième à Trèfle et 9-11 H environ. A noter qu'il n'y a aucun risque de misfit. Si Est n'a que trois cartes à Trèfle, il aura forcément trois ou quatre cartes à Pique (ou, si vous préférez, s'il n'a que deux cartes à Pique, il aura forcément au moins quatre Trèfles et pourra rectifier à 3♣).
  • Ouest
  • ♠ 854
  • ♥ AV542
  • ♦ RD2
  • ♣ 64
ONES
--1♠-
?
2♣ : sans passe d'entrée, on aurait répondu 2SA fitté. Ce dernier est maintenant remplacé par le Drury, qui permettra de s'arrêter au palier de 2 en face d'une main faible. La réponse non forcing de 2 ne convient pas du tout. Elle dénierait un fit et garantirait des Cœurs sixièmes (dans une main qui n'a pas justifié une ouverture de 2) ou cinquièmes très solides.
  • Ouest
  • ♠ A54
  • ♥ RD65
  • ♦ 98754
  • ♣ 2
ONES
--1-
?
2SA : après passe, l'enchère montre toujours un fit, mais plus dans une main de 11-12 DH avec trois atouts. L'enchère promet maintenant quatre atouts et un singleton.
  • Ouest
  • ♠ A54
  • ♥ RD65
  • ♦ 98754
  • ♣ 2
ONES
--1-
2SA-3♣-
?
3 : 3♣ est un relais demandant la couleur du singleton. Pour gagner de la place, on peut décider que le retour dans la couleur d'atout montre le singleton à Trèfle. Si vous avez peur de votre mémoire (ou de celle de votre partenaire), dites 4♣.
  • Ouest
  • ♠ V1098542
  • ♥ -
  • ♦ 742
  • ♣ V96

Personne vulnérable

ONES
--
?
3♠ : olé ! Nord a toute la tarte... essayons de le perturber un peu !
  • Ouest
  • ♠ ADV5432
  • ♥ 5
  • ♦ AV2
  • ♣ 54

Personne vulnérable

ONES
--
?
1♠ ou 4♠ : si Est croit qu'on a la main précédente, il risque de passer si on ouvre de 3♠ alors qu'on gagnerait 4♠. Mieux vaut soit ouvrir de 1♠ (ce qu'on aurait fait en premier ou en second) soit carrément de 4♠ : question de tempérament ou de présence à la table (Nord est en train de compter ses points et, visiblement, il en a beaucoup !)
  • Ouest
  • ♠ ADV5432
  • ♥ 5
  • ♦ AV2
  • ♣ 54

Personne vulnérable

ONES
---
?
3♠ : il n'y a plus vraiment de barrages en quatrième. L'enchère décrit maintenant sept cartes à Pique et de 9 à 12 H environ.